Santé de nos toutous

  • Santé du chiot


    CHIOT CLINIQUE LANNELUC DRANCY L'arrivée d'un chiot dans notre foyer est un vrai moment de bonheur. Pour ne pas le gâcher, on peut compter à tout moment sur les bons conseils de son vétérinaire.

    Lire la suite...

CONSULTATION VETERINAIRE DRANCYUne consultation chez le vétérinaire se déroule toujours un peu comme la consultation chez le pédiatre (médecin des nourrissons et jeunes enfants). L’interrogation sur les antécédents (recueil des affections survenues avant la maladie), l’anamnèse (historique du déroulement de la maladie) ne peut pas se faire directement auprès du toutou ou du minet !

 C’est donc vous, le maître qui signalerez ce qui motive votre consultation, les signes que vous avez remarqués, etc. C'est dire l'importance de votre rôle, c'est la précision de vos renseignements qui aidera en grande partie le vétérinaire à envisager le diagnostic précis.

Après l’interrogation et la recherche de signes généraux (qui vont souvent de pair pour bébés et animaux) comme fatigue, douleur, amaigrissement, sensation de fièvre, etc. survient la partie "active" de l’examen clinique. Elle est classiquement décomposée en inspection (examen visuel général, examen des muqueuses, babines, conjonctives, etc.), palpation (ventre, ganglions, mamelles, testicules, etc.), percussion s’il y a lieu (percussion thoracique si la taille de l’animal le permet, examen des réflexes ostéo-tendineux), auscultation des bruits cardiaques et pulmonaires avec un stéthoscope. On y rajoute souvent prise de la température interne avec un thermomètre (la normale pour les chiens et chats est entre 38 et 39 ° C) et quasi systématiquement pesée. Selon le cas, tous les organes et toutes les fonctions naturelles peuvent faire l’objet d’un examen ou seulement certains d’entre eux (voir plus bas formulaire type).

À la suite de cet examen clinique, le vétérinaire émet une liste plus ou moins longue d’hypothèses sur la nature de la maladie, c’est le « diagnostic différentiel ». Il peut éliminer ou conforter ces suppositions par la réalisation d’examens complémentaires ou, dans certains cas, par une épreuve thérapeutique (par exemple, pour la gale, on essaie le médicament qui est le plus efficace et on constate ou non la guérison : arrêt des démangeaisons, disparition des symptômes cutanés de dépilation,  d’irritation et de grattage).

auscultation veterinaire drancy

Les examens complémentaires possibles sont très nombreux : examens sanguins, examen des urines, épreuves, imagerie, etc. En médecine vétérinaire, ils sont plus réduits qu’en médecine de l’homme, pour des raisons de coût, nos clients n'ont pas les moyens des patients du Dr House... On y emploie, notamment,

- l’utilisation de médicaments (« épreuve des collyres » par exemple ou test à la prostigmine),

- la recherche d’allergènes par injections intradermiques (intradermoréactions),

- l’enregistrement de l’activité électrique d’un muscle ou du cœur (électromyogramme ou électrocardiogramme),

- des examens d’« imagerie médicale », endoscopie, radiographie, « scanner » (= tomodensitométrie radiographique, ouf !) ou IRM (= imagerie par résonance magnétique), échographie,

- des examens de laboratoire, examen au microscope, mises en culture (antibiogramme pour les microbes, culture mycologique pour les champignons et levures), analyses urinaires et/ou sanguines,

- des épreuves fonctionnelles, potentiels évoqués visuels, épreuves d’effort...

La plupart de ces examens sont réalisés à la clinique, pour certains (« scanner », potentiels évoqués), les clients sont adressés à des confrères spécialisés.

Un diagnostic étiologique (qui indique la cause de la maladie) permet de déterminer le traitement le plus efficace et d’émettre un pronostic (avis motivé sur l’évolution favorable ou non de la maladie). Quand le pronostic ne peut être donné car trop incertain, on dit qu’il est « réservé ». À l’issue de la consultation, une ordonnance est le plus souvent rédigée, c’est la prescription qui peut regrouper conseils (tenir au chaud, mettre à la diète, etc.), demandes (remontrer dans 8 jours), traitement médicamenteux.

Motif consultation

 

Questions de base

Mange ?

Boit  ?

Vomit ?

Selles ?

Tousse ?

Dyspnée ?

Antécédents

Lieux et régions fréquentés

Sorties (récentes ou non)

Appt/Pavillon /autre

Forêt /parc /mer /sud/Méditerranée

Immédiat /Récent

/ Ancien

 

 

 

Historique de l’affection

 

Stérilisé(e)

______

date chaleurs

VERMIFUGE

A.P.E.

VACCIN OK  Non

Température

 

hydratation

 

 

 

 

Poids

 

maigre

maigrit

stable

grossit

gros

Bouche

 

Muqueuse Temps recoloration capillaire           Ulcère 
Parodontite                                    gorge                           tumeur                                   CE

Yeux

 

OK Non

Oreilles Ergots
Glandes anales

 

OK Non

Ganglions Rate

 

Rate

Sous max

Scapulaires

Inguinaux

Poplités

Auscultation cœur poumons Respiration pouls

 

 

Palpation abdo // TR

 

TR

selles ou non

Anus // prostate +
testicules Mamelles

 

OK

Non

Appareil locomoteur

 

 

Peau pelage poils
Parasites ?

 

 

Diagnostic différentiel Remarques

 

Examens
complémentaires

labo

RX

Injecté I, prescrit P
 fourni F

 

RV

Formulaire de consultation à remplir par le vétérinaire
(éventuellement, car la plupart du temps le vétérinaire travaille « de tête » !)
        

VACCINATION VETERINAIRE CHIEN DRANCYLa consultation vaccinale est un cas particulier, puisqu’elle s’adresse à un animal a priori non malade. C’est l’occasion pour le vétérinaire de s’assurer de la bonne santé de son patient, de donner des conseils prophylactiques (= qui préviennent le développement de la maladie) comme régime, exercice, soins à programmer (soins dentaires, détartrage, opérations préventives…), mesures antiparasitaires. Le vétérinaire peut noter sur le carnet ou remettre à son client en fin de consultation une fiche où il résume ses observations et prescriptions. Les chiens sont vaccinés contre la rage ainsi que contre des maladies spécifiques, maladie de Carré, hépatite de Rubarth, toux de chenil, leptospiroses et parvovirose pour les chiens (plus éventuellement piroplasmose, leishmaniose, tétanos), les chats contre panleucopénie infectieuse (=« typhus »), coryza à herpès et calicivirus, leucose pour les chats (plus éventuellement chlamydiose).et tétanos), panleucopénie infectieuse(=« typhus »), coryza à herpès et calicivirus, leucose pour les chats (plus éventuellement chlamydiose).

 Fiche de consultation vaccinale remise au maître à l’issue de la vaccination